Amélioration du taux d'électrification et de la desserte en eau potable

La Presse.tn

Tunisie: Qualité de la vie - Amélioration du taux d'électrification

Fatma Zaghouani
30 Avril 2008

Grâce aux différents programmes régionaux, le secteur de l'électrification a connu une mutation qualitative, ce qui a contribué à améliorer les conditions de vie de la population kairouannaise et a permis de développer les activités agricoles et les petits métiers.
En effet, le taux global d'électrification qui était de 33% en 1987, (soit 16% en milieu rural et 97% en milieu urbain), est passé à 99,6% en 2007 (100% en milieu urbain et 99,4% en milieu rural). Et le nombre des abonnés à la Steg est passé de 32.000 en 1987 à 150.000 en 2007.
D'ailleurs, le district de la Steg de Kairouan, un des plus grands de Tunisie, ne cesse d'améliorer la qualité de ses services d'autant plus qu'il est doté d'une excellente équipe de travaux sous tension, moyenne tension. De ce fait, les taux de coupure sont devenus très faibles.
En outre, ces agents ont procédé, il y a quelques années, au renouvellement des anciennes installations et à la construction de nouveaux ouvrages. Ainsi, 441 km en basse tension, 303 km en réseau haute tension et 341 postes de transformation ont été réalisés.
Enfin, le district a réalisé un câble souterrain alimentant la ville de Kairouan, a procédé au renouvellement des lignes haute tension entre Kairouan et El Baten, Ghouiba et El Hajeb et à l'aissainissement du réseau basse tension dans les localités de Sbikha, Sidi Ali Ben Salem, Metbassta El Mansourah, Aïn Jloula et Aouled Farhane, et ce, pour une enveloppe de 4.421.700D.

Eau potable : grande mutation

En matière d'eau potable, une mutation qualitative a été enregistrée durant la dernière décennie, ce qui a contribué à améliorer les conditions de vie de la population.
En effet, le taux global de desserte en eau potable était de 50% en 1987 (32% en milieu rural et 96% en milieu urbain).
En 2007, le taux de desserte en eau potable est de 100% en milieu urbain de 89,4% en milieu rural au profit de 334.898 villageois dont 41,1% sont assurés par la Sonède et 48,3% par le génie rural.
En outre,d'importants projets sont programmés pour l'année en cours et concerneront la zone montagneuse d'El Maazil (délégation de Oueslatia) grâce à un fonds de 950.000d du projet d'investissement dans le secteur des eaux, la zone de Chiha (délégation de Bouhajba) avec une enveloppe de 800.000d (projet de coopération tuniso-japonais) et la zone de Hendy Rakkas (délégation de Sbikha) avec une enveloppe de 550.000d (projet de coopération tuniso-japonais). Ainsi, à la fin de 2008, le taux de desserte en eau potable en mileiu rural sera de 91%.
Notons que devant les 5 prochaines années et dans le cadre du XIe plan de développement , on axera les efforts sur 31 zones rurales non encore desservies, et ce, pour une enveloppe de 11.171.000 d, ce qui permettra de porter le taux de desserte en eau en milieu rural à 96,890.

consultable en ligne sur : http://fr.allafrica.com/stories/200804300493.html